Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 10:39

 

 

     Dans l'âtre de tes mains

      Des éclats de lune

      L'été à foison qui brûle

      En robe blanche

      Une neige de moissons

      Plus ardente que jamais

      Tenue au secret

      Toute la mémoire du monde

      Fidèle à ta venue

      Au long cours de l'attente

      Ô femme toujours nue !

      Tu tiens entre tes doigts

      Mon coeur en grand émoi

      Epris de tes fougères, tes sous-bois

      Les rivières de tes bras

      Mon être entier se love

      A l'aube de tes poignets

      Mes soleils éparpillés

      Fêtent ta présence

      Le temps s'incline

      Contre la voûte étoilée de tes cheveux

      Les jours sont plus longs

      Notre amour fait des plis sur l'étoffe des prairies

      Ta robe fleurit l'horizon

      De jardins, de saisons

      J'embrasse les ruches de tes genoux

      Tu vis en moi depuis l'éternité

       Avant que l'on ne dévoie le mystère d'aimer

       Toute l'histoire humaine s'est jouée

       A partir du degré d'attention porté à toute créature

       Aujourd'hui encore il s'agit de refuser l'oubli

       Les disparus aussi on besoin de nous

       Afin d'espérer connaître un jour

       La joie qu'offre notre amour !

  

       Je t'aime au  jusant des grèves miroitantes

       Quand le sable vif-argent multiplie la lumière

       Je t'aime avec le premier nid dans l'arbre

       Que le printemps ravive

       De cet amour riche de tant d'univers tressé

       Repoussant l'horreur, la misère

 

       Je t'aime

       De cet amour plissé des rires plein d'abeilles

       Qu'un visage d'enfant offre et déploie

       Tant d'innocence à chaque fois.

 

      Ta robe lampe pour éclairer mes nuits

      Ta robe arc-en-ciel sous l'averse du plaisir

      Je rêve aux oiseaux de tes lèvres

      Caressant l'azur

      Ouvrant des clairières parmi les nuages. 

      

  


     

    

     

     

Partager cet article

Repost 0

commentaires