Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 12:58

Aux victimes humaines et animales de toute catastrophe économique, sociale, écologique, dictatoriale

 

 

 

 

 

Je vous parle d'un amour

 

 

 

Peuples en soi portés
Dans les galaxies du coeur
Humains, animaux, frères et soeurs
Nul ne doit être oublié

Je vous parle d'un amour
Ayant choisi l'innocence
Fougère entre les rochers
Perdrix parmi les blés
Rivière toujours en partance
Chemin déployant ses détours

Je vous rejoins avec ferveur
Ouvrant pour vous ma demeure
Créatures à qui je voue fidélité
Une attention de rigueur
Repoussant l'infamie, la misère
Je vous accorde ma confiance
Mes mosaïques de forêts
Où libérer votre insouciance

Je vous parle d'un amour
Ayant choisi la transcendance
Quand le soleil sur les fleurs
Projette sa semence
Celles-ci parfument leur robe
D'étamines de joie
Peuples de partout, je vous serre contre moi
Faisant disparaître tout effroi
Je bâtis une famille grâce à vous
Rien ne nous sépare

Je vous parle d'un amour ayant choisi l'abondance
De printemps sans arrière-pensées ni réticences
Offrant leur vie à chaque instant
Abeilles fées exauçant les voeux les plus fous
Vergers noyés d'herbes jusqu'aux genoux
Honorant chaque rendez-vous
Près des collines enceintes d'espoir

Je vous offre le lit de la mémoire
La douceur d'un Eden préservé
Sur qui veille Séléné
Sa parure, frissonnante moire
Abreuvant Gaia de baisers

Une moisson de caresses
Portée vers votre coeur
Par les étoiles en fête
Etendent l'impensable
La paume des nénuphars
Sur l'onde ravivée
Les joues pleines de fard
Un champ ceint la rivière
Il y a des jupons chauds sous les arbres
Les oiseaux jouent sur du velours
Nageant en plein océan
Embrassant les feuillages
Leurs puits, leurs vallées, chainons d'éternité

Une biche porte à son cou l'horizon
De toute sa joie d'être au monde.

Partager cet article

Repost 0

commentaires