Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 15:25

 

Aux victimes de Syrie, du Soudan, de Somalie, du Yemen, etc. 

A toute vie aussi bien humaine qu'animale, martyrisée, oubliée,

trahie...

 

 

Au coeur du temps à vivre

Je tisse la plénitude

Le chant d'une présence 

Préservée de l'oubli 

Tout un parler profond 

Par l'amour agrandi 

La joie en plein midi

Je célébre l'innocence

Une richesse d'attitudes

Que le mystère délivre

À chaque fois qu'un être 

Fait danser l'horizon 

Devant mes yeux ravis

Humain ou animal

En ma poitrine lovés

La mémoire est ma raison

De lutter, d'espèrer

L'éternelle unité recèle tant d'univers

Qu'il m'incombe de choyer

Familles, troupeaux, forêts

Je vous comble de mes pensées

Nos désirs nous rassemblent 

Mes mains caressent vos visages

Issus d'un même lignage 

Rien ne saurait nous séparer 

Nous ne sommes qu'un seul être

Recevant les baisers du jour et de la nuit

Le soleil nous ouvre ses villages

Les champs de blé de la réalité

Faits d'accueils bienveillants 

Dont nous fûmes sans cesse privé

De meurtres en maladies

Pollutions, misères à n'en plus finir

Divorces comme clefs de voûte du désir

 

Il est grand temps d'aimer 

 

La Terre nous offre ses rivages

En fûmes-nous une seule fois transformés ? 

L'inconscience déployant ses ravages

Tant de foyers décomposés

 

Il est grand temps d'aimer 


La douceur règne dans les feuillages

Contre les mains, les voeux exquis

D'écureuils posant les gages

De cheminement accomplis. 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires