Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 14:29

 

                 SES JAMBES DONNENT L'HEURE JUSTE...

 

     Jouant du balancier de ses jambes

     Elle bat la mesure...

     Montant le temps en neige!

     Tout est remis à neuf

     Des feuillages nouveaux voient le jour!

 

     Une harmonie se crée

     En orbes éclatants,

     Une femme dessine dans l'air

     Des parcours stellaires...

 

     Ô ondes fécondes qui nourrissent

     Les molécules assoiffées

     Des espaces retrouvés!

     La Dame fixe des vertiges...

 

     Du fouet de ses jambes croisées

     Et recroisées à l'envi,

     Elle attise le feu

     D'un présent reconduit...

 

     Balançant sa jambe libre

     Au-dessus du sol

     (au-dessus de toute profondeur),

     Elle rythme des univers en pamoison,

 

     Selon la cadence,

     Les paysages flamboient,

     L'on ne peut résister

     Aux surprenantes lois

     Edictées par magie

     Par celle qui régit

     La beauté de la vie!

 

     Voici qu'elle donne l'heure à vivre

     De bout en bout d'aiguilles

     Phalliques...pénétrant le corps

     Du monde qui palpite!

 

     De ses chevilles souples

     Et de ses pieds agiles,

     La femme fait douter l'homme

     Sûr de ses prérogatives vieillottes...

 

     De ses membres infinis

     Elle subjugue l'horizon!

 

     Et lorsque nonchalamment,

     Elle détache sa chaussure(à peine)

     De son pied gainé de soie...

     L'homme entrevoit son propre coeur

     Suspendu à cette extrémité!

Partager cet article

Repost 0

commentaires