Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 16:20

      Que l'amour soit donné aux êtres qui ont froid

      A ceux qui n'ont connu que l'absence sans nom

      Vivants et morts victimes du noroît de l'effroi

      D'indifférence aveugle, fermant tout horizon

      Le quotidien apporte son lot de trahisons

      Je ne suis jamais sûr que c'est toi que je vois

      Tellement l'Histoire humaine à manqué de raison

      Pourtant je suis ému au moindre de tes pas

      Comment aller vers toi, sans jamais te mentir ?

      Renouveler ce chant de l'amant qui espère

      Enlacer de ses bras, tes genoux, ce mystère

      Imitant la rivière que le rocher attire

      Le temps qui nous échoit, la femme le prolonge !

      Par tant de paysages sur sa robe lovés

      Mers changeant de visages, berceaux aux mille songes

      Les poissons dans ses mains essaiment les étés

      S'il est un lieu d'accueil, c'est bien en tes cheveux

      Feuillages merveilleux, caresses frôlant l'azur

      Neiges ouvrant la voie aux mondes chaleureux

      Au sein de l'innocence, nos intentions sont pures

     Je t'aime au nom de l'enfant qui va naître

      Petite fleur des champs, baiser vers l'infini

      Nul doute que la nature évite le paraître

      Enonçant ses enigmes en chacun de ses plis

      Que l'amour soit offert aux êtres esseulés

      Prisonniers de l'Enfer, ils ne sont plus que "cri"

      La tête entre les mains, le coeur dépecé

      Que l'amour rayonne pour tous les réprouvés !

      L'étreinte d'une forêt, est fidèle aux chevreuils

      Elle n'a pas son pareil pour leur confier son coeur

      La mémoire des arbres prône la magie des seuils

      Immenses territoires pour nos frères et soeurs

      Ô mon amour, comment te dire que je t'aime

       Alors que tant de peuples sont à l'agonie !


      Je voudrais de mes mains soulager tant de peines
     

        Apaiser le mendiant, lui lire ce poème


      Si seulement l'on avait pensé à toi l'ami 


      Depuis le premier jour, l'Origine du monde


      Respectant ta venue, à travers toute vie


      Les choses seraient autres, partout à la ronde.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

houdart jack 04/11/2009 13:39


Touché par votre hommage à Gilles Deleuze paru dans le monde. Merci


Louise 27/03/2009 12:27

BonjourVoltuanVous mettez merveilleusement en mots tant de choses que je tente de capter chaque jour avec mes yeux et mon appareil photo.Merci encore Si vous désirez mettre certaines de mes photos avec un renvoi vers mon blog vous le pouvez!Puis-je en faire autant avec vos superbes textes?Bien à vousLouise