Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 12:51

MANIFESTATION

PAR VAGUES DE COULEURS / DANS LA JOIE, LA CLAMEUR /

NOUS EXPRIMONS NOS VOEUX / DE SOCIETES MEILLEURES ! /

NOS YEUX, NOS CORPS, NOS PAROLES / VIBRANT A L'UNISSON /

SONT PORTEURS D'ESPOIR / NOUS REFAISONS LE MONDE ! /

TOUS ENSEMBLE DANS LES RUES / OU DES FLOTS SE DEVERSENT /

NOUS LAVONS LES AFFRONTS DE LA PARTIE ADVERSE ! /

POLITIQUES ET PATRONS ONT LE COEUR RABOUGRI.../

TOUT NOUS SEPARE D'EUX ! / A BAS LES PRIVILEGES, LIBERONS LES BASTILLES ! /

IL FAUT QUE CESSE ENFIN L'ESCLAVAGE MODERNE ! / VOILA LE PEUPLE QUI DANSE, /

C'EST LE TEMPS DU PARTAGE ! / LE PRINTEMPS QUI AVANCE, /

FAIT MIROITER LES AGES.../ DES MILLIERS DE MAINS, DE VISAGES, SONT COMME AUTANT D'OISEAUX /

DANS LE CIEL RETROUVE ! /

PASSIONS HERETIQUES

Ton absence depuis si lontemps/ Ce poison versé en chaque

instant/ Tous ces replis d'effroi sur un linge blanc/ O souffles

blêmes, ô insomnies !/ Dans la gorge bleue du ciel, les arbres

dardent leurs poignards effilés.../ La chute d'un ange est

annoncée !/ J'étouffe sous ma langue, les feux bleutés et

transparents des glaciers.../ Il n'y a pas d'issue hors l' émission

d'actes insignes/ O cette masse orageuse de tous tes actes,

mon aimée !/ Du pied de la tour, je guette le chemin de ronde

de tes pensées.../ Des corbeaux font des encoches accomplies

dans l'azur !/ Je respire l'air pur des passions hérétiques/

Je ne suis pas humain/ J'étouffe au sein des miens !/ Que la

rivière enfin me couche sous sa poitrine tumultueuse.../ Là-bas,

une petite hirondelle affine le désir d'aimer !/

ELLE CHEVAUCHE A JAMAIS

Elle chevauche à jamais les gouffres de l'oubli/

Le temps en sa présence se démet de son poids/

Il se fait antilope aux longues jambes d'émoi/

Laetitia espace l'Amour et lui donne des petits/

Les animaux délaissés saluent leur palefrenier/

De toutes leurs racines les arbres se délassent/

Une fiancée est née qui follement embrasse !/

Assemblant tous les gestes de l'immensité.../

Les chamois bondissants tissent les voeux des montagnes/

Laetitia fleurit en rêve les plus grandes distances/

Et les ombres énormes du désir se déchaînent/

Sur les steppes libérées des horizons sanglants.../

                                                LES AMANTS...

Remontant vers la source,

Une procession de rochers s'agite,

Comme amants sont-ils pesants !

Nés pour être quittés,

Savent-ils ce qu'est aimer ?

Par quel oubli sourd sont-ils là !

Rochers balourds,

Chaos de l'Amour humain...

Changez de place, pauvres rochers,

Soyez plus rapides que l'eau,

Cessez de vous appuyer, dansez !

La source n'est jamais là où vous croyez!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

voltuan 19/05/2006 12:53

La superficialité des rapports humains nous ayant menés où nous sommes: prisonniers des stéréotypes psycho-physiologiques qui nous voient échanger les mêmes choses (pensées, sentiments) dans un engourdissement, une hébétude, servant de signes de ralliement et de reconnaissance...LE POETE FUIT L' ENTENTE de circonstance et célèbre LA FEMME en pays lointains ! Car ce qu'il éprouve pour celle qui incarne au plus haut point L'ORIGINE du Monde, se situe au niveau immense de sa présence illimitée, non soumise aux aléas des conventions sociales, causes des compromissions les plus dommageables aux réalisations de l'être! A l'opposé de tant de comportements démissionnaires, occultant les plus hautes aspirations des êtres épris d' ABSOLU ( à l'écoute des désirs des vivants et des morts humains et animaux...) LE POETE prône la MEMOIRE DES ORIGINES DE L'AMOUR PUR, prenant sa source au creux des vallons boisés des élans de l' enfance, de toute innnocence à vivre ! LE POETE refuse d'être caution des assassins à la petite semaine du MYSTERE, de la FIDELITE, de la MEMOIRE, DE L'INNOCENCE!