Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 21:00


        Amours d'antan, qu'il m'en souvienne,
        Rien ne vous séparait de l'innocence,
        Où nous puisions à perdre haleine,
        Les élans de l'enfance,


        Chaque jour, nous buvions,
        Aux forêts denses de la passion,
        Pour un temps rassemblé, partagé,
        Sous l'égide des papillons,
        Caresses d'anges, nos alizés!


        Amours d'antan, ô doux visages,
        Baignés de prévenance!
        Les gestes simples vous conviaient
        En abondance,
        Auprès des oiseaux de passage,


        Si seulement, l'on vous avait laissé,
        La possibilité de croître, d'espèrer,
        Autour du feu de la mémoire vive,
        L'Histoire du monde en eut été changée!


        Amours d'antan,
        Insondables secrets des choses tues,
        Je viens vers vous, à pas menus,
        Dans un silence de neige,
        A travers ce qui nous lie, vous et moi,
        Aux sources nues, égrènant leurs arpèges,


       Amours d'antan, fruits d'éternels printemps,
       Gentes fleurs à la prudence saluée,
       Tendres provinces de l'âme restituées,
       Avec un abri pour le moindre mendiant,


       Amours d'antan, mes bosquets nourriciers,
       Mon coeur s'enflamme dans vos méandres,
       Esquissant des cercles parfaits,
       J'ai toujours cru en votre immensité,
       Quand aimer, c'est forcément se déprendre,


       Amours d'antan, votre mystère est bienvenu,
       Et tout ce qui le constitue,
       L'infini et l'infime
       Consacrés l'un à l'autre,


       Sous votre action, Hélios darde ses rayons,
       Les hirondelles mettent de l'azur à leurs joues,
       La mer patiemment frise ses moutons,
       Ce qui éléve nos sens, procède à pas de loup...


       J'ai souvenance d'amours brûlantes,
       Ces délices quand ta robe frôle l'horizon,
       Renversant les fines mangeoires du soleil,

       J'ai souvenance d'amours vermeilles,
       De plaines fendues de ruisseaux ardents,
       Lorsque ta chevelure crible le ciel d'abeilles!

Partager cet article

Repost 0

commentaires