Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 17:08


          Emaillée de poissons, de moutons,
          Comme autant d'éclats de vie,
          La mer tisse l'espace à l'envi,
          Coud et recoud l'horizon,

          Mais c'est ta robe que je vois,
          Animant de ses plis, jour et nuit,
          Ce long pavois qui nous unit,
          Me protégeant contre le froid,

          Chacun de tes sourires dessine une vague,
          Ou un oiseau, c'est selon,
          Tu changes souvent de visages,
          Chantant l'amour en toutes saisons!

         Merci à tes lèvres, tes baisers,
         De même qu'à tous tes décolletés,
         Suivant le rythme des marées,
         Tu fais le bien sans y penser,

         Tes paysages sont légions,
         Cimes, prairies, lisières, vallons,
         Pour de tendres traversées,
         Dans la plus grande nudité,

         Je me love en tes cheveux,
         Caresse d'algues, terrains de jeux,
         Je nage, baigné par ta voix,
         Sans jamais faillir à ta loi...

         Ô femme aux îles bleues!
         Tu fais danser l'univers, enfin joyeux,
         Quand rien ne le divise...
         Les mouettes effleurent tes jardins,
         De coups d'ailes adamantins,

         Ta robe, moire des souvenirs ombreux,
         Submerge les rochers langoureux,
         Près des falaises veillant ton amour,

         Ô femme, louée sois-tu, de bercer le coeur des anges,
         Parmi tes vergers au long cours!
         

Partager cet article

Repost 0

commentaires