Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 14:12

                                                                                                                      ( Aux humains et animaux,
                                                                                                                        victimes de l'horreur dans tous les siècles ),
                                                                                          A toi,



       Que dire de toi, de ta présence perdue,
       Trahie, dans toute l'histoire humaine,
       A travers tellement de sang versé,
       Au fil de la folie, de tant de haine !

      Chaque siècle prolonge l'infamie,
      Le calvaire de coeurs à l'agonie,
      On fait le lit d'un oubli général,
      En cumulant les fautes capitales...

      Que dire de la douceur de tes mains,
      De ton cou, noyés par l'horreur quotidienne !
      Sous la surface des choses ton absence s'étend,
      Je pense à toi depuis la nuit des temps !

      Qui dira ton visage rendu à la lumière du jour,
      Sauvé de l'indifférence, de l'engeance,
      Par les yeux de l'amour ?
      Tes lèvres sont des rivages
      Dont j'ignore le sens,
      Bordant le vallon où murmure un ruisseau,
      Soulignant l'horizon parfumé d'avenir,

      Tu danses avec les arbres aux robes feuillagées,
      Tu incarnes l'océan, le soleil, la terre, le vent,
      Je suis comblé de caresses,
      D'offrandes à satiété,
      Tes rivières font le plein de gestes tendres,
      Ta mémoire brûle en moi à chaque heure du jour,

      Je t'ai toujours aimée !

Partager cet article

Repost 0

commentaires