Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 17:26


           De l'aube jusqu'au crépuscule
           Et tout au long des nuits,
           Chaque animal est une caresse
           Au monde inondé de  vie!

           Dès potron-minet, le merle
           Nous offre son chant d'amour,
           Qu'il reprend de plus belle
           A la fin du jour...

           L' écho de ses paroles
           Vibre dans l' espace en pamoison,
           Traduisant l' émotion d'une sentinelle
           Confiant sa joie de vivre
           Par une farandole,
           Depuis la cime des arbres, des buissons,
           En passant par le toit des maisons,
           Au point d' en être ivre,
           Je lui donne raison!

           La vue nous est rendue
           Par ceux qui vivent nus,
           Sans intérêt aucun
           A nuire à leur prochain,

           Entre les mains du ciel
           De l'eau et de la terre,
           Battent les coeurs de mes frères
           Porteurs de doux mystères...

           La nature rassemble
           Sous ses robes de forêts,
           Maints êtres innocents
           Epris de liberté!

           Mon âme est une prairie
           Pour abeilles passionnées,
           Filles graciles du soleil,
           Danseuses éthérées,
           Artistes de la mémoire
           Dont je savoure le miel,

           Qui sait le nombre de fois
           Où l'azur frémit,
           Effleuré par les feuillages, les oiseaux!

           Il y a plus d'amour au sein de la nature
           Que dans toute l'Histoire humaine!
           Les hommes qui s'en prévalent
           Ignorent son sens profond,
           Le bradant à l'envi, glosant de "séduction",
           Ils s'affublent de masques...

           Quant aux lèvres des fleurs,
           Elles s'ouvrent à l'infini
           Aux baisers papillons,
        ¨ Ô flocons de l'enfance!
           Paysages animés par la neige,
           Restituant la magie d'une présence!







Partager cet article

Repost 0

commentaires

Albatrose 09/04/2008 21:55

Ce chant du merle évoque pour moi une grande nostalgie...un peu comme un paradis perdu