Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 14:41
(à l'Autre-humain,animal...-à Toi)


On attente à ta vie
De toutes les manières,
Aujourd'hui comme hier
Tu subis l'infamie...

Sous prétexte d'engendrer
On se sert de l'enfance,
Comme d'un pis-aller
Galvaudant l'innocence!

L'illusion d'exister
A de nombreux adeptes,
Cherchant à assouvir
Leurs moindres désirs,

Le pouvoir les grise,
N'ayant jamais assez
De prise sur la réalité,
Ils tuent la liberté!

L'imposture générale
Fait chaque jour des victimes,
On saccage,on viole,on pille
Les ruches de la mémoire!

Quantité de fantômes
Croient diriger leur vie,
Ce ne sont que des gnomes
Pénétrés de folie!

L'hypocrisie est Reine
Au royaume des vandales,
Qui ne pensent qu'à baiser
Baffrer,jouer en Bourse leur blé!

Niant toute richesse intérieure
Aux créatures inquiètes,
Les prédateurs aveugles
Ont tous pignon sur rue...

La plupart des hommes
Depuis toujours sont traîtres,
A la vie qu'ils reçoivent,
Exerçant sans vergogne
Leurs pulsions égoïstes,

Ô vous,mes frères,mes soeurs
N'êtes-vous pas las de tant d'horreurs!
Sept milliards d'humains sur la Terre,
Mais combien par amour?

Ô toi,l'être qui aspire
A vivre l'harmonie...
Tu ne te reconnais pas
Dans une histoire humaine
Frappée d'ignominie!

Mettre au monde n'est pas
Une sinécure en soi,
C'est toute une réflexion
Sur le sens de l'amour,
Ce qu'une rencontre veut dire
Et met en oeuvre...
Loin des plaisirs factices
Qui sont des leurres...

Te vivre dans l'étonnement
C'est déceler en toi
Des paysages inouïs
Echappant à l'oubli!

Je vis pour ton mystère
A travers toute attente,
Le monde a tant souffert
De conduites affligeantes,

Le premier enfant entre nous
Nait à travers la distance,
Le teint rose de patience
Il a de tendres joues...

L'amour est un ciel immense
Où la joie des oiseaux
Frise l'air de vaguelettes
Résonnant de souvenirs d'enfance...

Je creuse en moi le monde,
A mesure du manque à vivre
Infligé à tant de peuples,
Pour qu'une autre vision
Des choses voie le jour!

Tant l'onde de tes cheveux
Que les marées de ta robe,
Recouvrent les champs de blé
D'ocelles claires et sombres...

Je t'aime pour tout le temps à vivre
Des arbres berçant les nids d'oiseaux,
Je t'aime pour chaque île courtisée par la mer,
Je t'aime pour toute vie exaucée
Dans ses aspirations profondes!

Partager cet article

Repost 0

commentaires