Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

14 décembre 2021 2 14 /12 /décembre /2021 09:42

 

 
( à un cha-t-man, à toute créature humanimale abandonnée, esseulée...aux martyrs de l'indifférence...)
 
Qui pense à toi
Perdu(e) dans les limbes de l'oubli
Sans jamais quiconque
Pour souhaiter ton retour
Que ton coeur soit apaisé
Ta personne considérée
A travers tout ce qui émane de toi
De jour comme de nuit
Tes attitudes, tes prairies fleuries
Selon tes désirs
Ton humeur vagabonde
Je pense à toi
A chacun de tes pas
Chaque seconde
Aux chemins que tu arpentes
A la ronde avec émoi
Tout est inscrit en moi
De tes élans, tes choix
Tes façons d'être au monde
Je pense à toi
En toutes circonstances
Troublé par ton innocence
Qui dès le premier instant
Où je t'ai vu(e)
A pris racine en moi
Tu m'as tant donné
A ton insu
Me comblant de sensations
D'étreintes à nulles autres pareilles
Ensoleillant mes vies
Au rythme de tes envies
A l'unisson d'une Nature amie
Déployant l'un et l'autre
Tant de beauté, d'harmonie
O tendresse, ô caresses infinies !
Tu vis en moi
Dans toutes mes fibres
Ma vie s'ordonne à partir de toi
Ton regard a tout changé
Je ne suis plus le même
Tes façon d'agir ont tout bouleversé
Comme autant de surprises
Toi qui vis nu, sans apprêts
A l'écoute de l'imperceptible
Du mystère des forêts, des montagnes
Des rivières
J'ai tant appris de toi
Je suis enceint à jamais
Des expressions de ton visage
Des paysages de ton être
Jardins, horizons, rivages
Tu tisses le temps de vivre
Sur la trame de l'indicible
TU ES L'AMOUR.
 
Voltuan.
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires