Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog poesielavieentiere
  •   le blog poesielavieentiere
  • : À travers une poésie lyrique et engagée, il me semble urgent de témoigner de l'importance d'une parole profonde, vive et dense incarnée dans la vie de tous les jours en accord avec nos actes, afin de pallier l'absence à vivre de trop d'humains se satisfaisant de vivre tels des fantômes dans cette vie...Témoigner à partir de l'amour, de la mémoire, de l'innocence à vivre, au nom des peuples humains et animaux disparus et actuellement vivants, en peine d'harmonie.
  • Contact

Recherche

23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 13:04

Tu es ma mémoire

Mon amandier en fleurs

Mon papillon de douceurs

Divine source vive aux berges parfumées d'ardeurs

Je crois en toi

Cher coquelicot aux tendres univers

Oisillon bercé dans les bras de Gaia

Nu dans ton nid au sein de l'arbre de Vie

Mais tu ne connais que l'enfer

Des bombes, la violence

Dans ce pays meurtri

A feu et à sang

D'un instant à l'autre

Des tueurs peuvent détruire ton Nom

Nier ton visage, fragiles paysages

Tant d'anges de ton âge sont

Déjà morts depuis des siècles

Leur innocence pulvérisée

Je pense à toi la nuit, le jour

A ce printemps que tu incarnes

Petite hirondelle de Gaza

Ensoleillant cette terre qui te porte

Frémissant comme toi d'amour à vif

Sans lequel rien n'est possible

Tu meurs à cause d'une guerre menée

Par des hommes ayant eux-mêmes

Eté enfants...L'Humanité entière est ainsi niée

A en suffoquer de douleur

O tragédies ayant tellement duré

Depuis des siècles

Cette trahison envers l'Autre

Toute créature sur notre Pachamama

Victime à n'en plus finir

De la folie réitérée !

Si bien que la vie ne peut faire rendre gorge à

La mort

A moins qu'un jour, l'attention minutieuse

Envers chacun ( humain, animal...) prévale

Ce mouvement du coeur

Fait de prévenance, d'écoute

Capable d'écarter l'horreur

O mon enfant, sache que ta liberté

Décide de la mienne

Combien elles sont liées

Je ne serai vraiment apaisé

Que lorsque tu le seras

En ton pays enfin libéré

Dès que Palestine vivra !

Partager cet article

Repost 0
Published by Voltuan
commenter cet article

commentaires